Pierre Bastien – Un Orchestre de papier

Collection Morel – Un Orchestre de papier (Pierre Bastien), credit photo Michael Meniane, 2016

Collection Morel – Un Orchestre de papier (Pierre Bastien), credit photo Studio Walter, 2016

Collection Morel – Un Orchestre de papier (Pierre Bastien), detail, credit photo Michael Meniane, 2016

Pierre Bastien “Un Orchestre de papier”, 2013
Papier, souffleries, ventilateurs, tambours et séquenceur, dimensions variables
Exposition Collection Morel – Les machines célibataires, le lieu unique, Nantes, 2016



Le papier est l’élément central de cet orchestre automatique de quatorze pièces. Sous l’action de sept souffleries et d’autant de ventilateurs il bruisse, cliquette, danse et amplifie les sons. Cinq tambours de papier -bodhran irlandais, tambourin et bendirs marocains- introduisent la composition. Ils portent une languette de papier collée à même la membrane. Sous l’effet de ventilateurs, les papiers battent tambour et improvisent des rythmes imprévisibles. Six orgues de papier rejoignent les tambours et jouent leur suite harmonique jusqu’au tutti qui clôt la première partie de la composition. La musique reprend avec la pluie de papier faite d’une feuille découpée en lamelles, agitée par un ventilateur. En tournant doucement au-dessus d’une soufflerie les flûtes de papier ajoutent leur mélodie fantomatique à cette pluie, balayée de temps en temps par les serpents de papier : un grand lai de papier découpé et agité par l’air d’une soufflerie tangentielle dont les extrémités serpentent et claquent sur une planche amplifiée.” — Pierre Bastien

Vidéo : Un Orchestre de papier sur Vimeo

Crédits photo : Studio Walter, Michael Méniane pour Collection Morel, 2016
Enregistrement sonore : Charlotte Farouault, 2016

Retour au portfolio de l’exposition