A propos de Collection Morel

Collection Morel - Photo Philippe Lebruman

Qu’est-ce que l’imaginaire ? Quel est son lieu ? Et comment fonctionne la pensée ?
Ouvert en 2011, Collection Morel est un programme de recherche et de mise en œuvre (textes, fictions, films, installations, expositions, programmes, éditions) qui, depuis son champ de départ qui est celui de la recherche en esthétique, s’intéresse aux lieux, aux épiphanies de lieux et aux visualisations ouvertes par certains espaces et objets permettant à la pensée, son espace et ses trajets de se représenter.

Iles, jardins, coins de jardins, pays et bibliothèques imaginaires, collections de fiction, machines célibataires, musées d’obsessions… Collection Morel est le lieu à partir duquel Marie-Pierre Bonniol, commissaire et conservateur de la collection, a décidé de partir en exploration de ces topographies parallèles et de leurs fondations.

Après une exposition manifeste à PointCulture Bruxelles en 2014 portant sur « l’espace, l’imaginaire et la façon dont, dans certains lieux, une superposition s’opère entre eux » et une programmation au MUDAM / Musée d’art moderne du Luxembourg en 2015, Collection Morel a présenté en 2016 une exposition sur Les machines célibataires au lieu unique à Nantes, ainsi qu’une programmation complémentaire sur ce thème au Théâtre Berthelot de Montreuil. La dernière programmation, sur les Musiques imaginaires a eu lieu au Palace de Saint Gall, en Suisse, de 4 au 6 mai 2017, d’autres projets étant actuellement modélisés.

Revue de presse et bibliographie | Biographie | Cercle | Contact | Newsletter | Facebook

Carnets : Villa Morel (2011-2014), Studio Walter (depuis 2013)
Bibliographie de recherche

Collection Morel

Éditrice : Marie-Pierre Bonniol
Documentaliste : Constance Legeay
Monteuse : Marion Orel
Filmeuse : Mariette Auvray
Libraire : Benjamin Barouh
Discographe : Jean-Jacques Palix
Sérigraphe : Séverine Bascouert
Grammairien : Pierre Bastien

Conception : Studio Walter
Production : Association Disco-Babel
Logo : Delphine Duprat

Crédit photo : Philippe Lebruman, 2013