Galerie des machines célibataires — Michel Carrouges et Jean-Louis Couturier

Collection Morel, Les machines celibataires, Michel Carrouges et Jean-Louis Couturier, Nantes, 2016, credit photo Michael Meniane – 2

Collection Morel, Les machines celibataires, Michel Carrouges et Jean-Louis Couturier, Nantes, 2016, credit photo Michael Meniane 1

A.Jihel (Jean-Louis Couturier/JLC), planches originales de la réédition du livre de Michel Carrouges “Les Machines célibataires” aux Editions du Chêne en 1976, encre de chine et carte à gratter, formats 69,5 x 104,5 cm, 1975, collection de l’artiste

Exposition Collection Morel – Les machines célibataires, le lieu unique, Nantes, 2016
Crédit photos : Michael Méniane pour Collection Morel, 2016

 Les planches dans l’édition de 1976 des Machines célibataires aux Éditions du Chêne

Collection Morel, Les machines celibataires, Jean-Louis Couturier Michel Carrouges, Nantes, 2016 - 10 Dioptrique

Michel Carrouges “Le mythe est une opération de dioptrique mentale”, 1976
Impression laser, 69,5 x 100 cm,
Fac-similé de la page 13, de l’ouvrage “Les machines célibataires”, Éditions du Chêne, 1976
Prêt du Fonds Carrouges, Sèvres

________

Texte inédit : Jean-Louis Couturier, Faire des machines célibataires, 2016, sur sa collaboration avec son père Michel Carrouges pour la réalisation de ces planches.

“Je dis planche et non dessin car il s’agissait d’entrée de jeu, selon sa propre direction, d’exercices mentaux ; jusqu’au jour où nous avons parlé, d’un commun accord, de topographies : il s’agissait de représenter sur une surface plane les éléments marquants de chaque récit. Une sorte de géographie littéraire qui pourrait se lire comme une carte.” — Jean-Louis Couturier, 2016

Lire le texte en entier

________

Édition : 8 machines célibataires (tirage numéroté de 50 exemplaires à l’occasion de l’exposition)

Site de Michel Carrouges

← Retour au portfolio de l’exposition La Boîte Verte →